Accueil Abéné : de la fabrication à l’immersion
  • Partagez :
Abéné : de la fabrication à l’immersion 23/07/2015

La première immersion de 100 récifs artificiels confectionnés par le comité de gestion et le GIE des éco-gardes de l’Aire Marine Protégée d’Abéné (AMPA) s’est effectuée le samedi 06 juin 2015. Pour la première fois, l’AMPA a commencé le travail de réhabilitation d’un habitat marin pouvant servir de sites de pontes et de nurseries de plusieurs espèces de poissons spécialement des espèces démersales.

De la fabrication à l’immersion : voir la suite
La confection des récifs artificiels, s’est faite suivant cette procédure :

  • Achat de rouleaux de grillages galvanisés ;
  • Confection de blocs de pierre pour alourdir les récifs ;
  • Collecte et transport des coquillages de cymbium ;
  • Rouleaux de grillages déroulés et coupés à des intervalles de 1,20 m ;
  • Grillages pliés et tissés avec un fil de fer galvanisé sous forme de cages pouvant contenir des coquillages ;
  • Remplissage des petites cages par des coquillages de cymbium et fermeture avec du fil de fer galvanisé : les récifs artificiels sont prêts ;
  • Transfert des récifs à bord de deux embarcations. Une première chargée d’amener les récifs de la plage à la deuxième embarcation, plus grande. La seconde chargée de transporter les récifs vers les points d’immersion ;

Les récifs sont tissés par rangé de 20 avec une corde et immergées selon une direction perpendiculaire à la côte pour éviter leurs échouages par l’effet de la houle. A chacun des deux bouts, un sac rempli de sables est attaché et immergé en même temps que les récifs pour augmenter la stabilité devant la houle.

Par cette procédure, 200 récifs ont été déjà immergés à ce jour et la même quantité sera immergée dans le courant du mois de Juillet.

L’exécution de cette première phase a permis à l’Aire Marine Protégée d’Abéné d’immerger 100 récifs dans du canal marin de l’AMPA à hauteur du village de Dianah et 100 autres entre Abene et Niafrang. La seconde phase prévoit l’immersion d’au moins 200 récifs dans deux endroits différents de l’AMPA qui seront déterminés de concert avec les pécheurs de la localité.


Ce projet, résulte des petites subventions octroyées aux membres du RAMPAO.

Sur la même rubrique

Suivez-nous sur Twitter

Copyright 2015 © RAMPAO - Tous droits réservés