Accueil Communiqué de Presse
  • Partagez :
Communiqué de Presse 16/05/2019

Le Réseau régional d’Aires Marines Protégées en Afrique de l’Ouest (RAMPAO) appuie la Direction des Pêches Maritimes (DPM) et le réseau national des Conseils Locaux de Pêche Artisanale (CLPA) dans l’organisation de l’atelier national d’évaluation de la mise en œuvre de l’arrêté ministériel n° 12336 du 04 juin 2018 portant interdiction de pêche nocturne aux embarcations de pêche artisanale utilisant certains engins.

Cet arrêté a été pris en concertation avec les CLPA dans le but d’harmoniser les initiatives locales de gestion des petits pélagiques.
En effet, depuis 2008, les CLPA de Mbour et de Joal sont résolument engagés dans la gestion durable de la sardinelle par l’interdiction (i) de la pêche nocturne de juin à novembre (6 mois) et (ii) de la capture des individus de moins de quinze (15) centimètres, là où le code de la pêche de 1998 (loi 98- 32) prévoyait douze (12) cm. Ces initiatives faisaient suite aux rejets d’énormes quantités de sardinelles au niveau des quais de pêche desdites localités. Elles ont conduit à l’adhésion des autres CLPA du département de Mbour puis de ceux de Palmarin et Kafountine. Des arrêtés préfectoraux étaient régulièrement pris dans les différentes circonscriptions concernées.

En 2018, sous l’impulsion du Réseau National des CLPA et la coordination de la Direction des Pêches Maritimes, M. le Ministre en charge de la pêche a pris un arrêté pour harmoniser la mesure de gestion. De l’avis du Dr Jean Henri Bienvenue Sène, Coordinateur Technique de Projets du RAMPAO, le Sénégal, à travers le Ministère en charge de la pêche, a montré la voie pour une gestion efficace des stocks de petits pélagiques ; une ressource stratégique à la fois sur le plan social et économique.
En effet, les petits pélagiques dont la sardinelle, constitueraient plus de 70 % des prises réalisées dans la ZEE sénégalaise. Elles sont la principale source de protéines animales pour la population.

Après une année d’exécution, les différents acteurs ont convenu de procéder à l’évaluation de la mise en œuvre dudit arrêté. Cette évaluation permettra d’identifier les points forts et les points faibles et de proposer des mesures correctives qui seront prises en compte dans l’arrêté de cette année 2019 qui devrait entrer en vigueur au début du mois de juin.

L’objectif de cet atelier recoupe celui du projet « Renforcement des capacités pour une gestion efficace des sites critiques et une exploitation durable des petits pélagiques dans les AMP et les autres zones protégées (PPAMP) » financé par la Fondation MAVA et coordonné par le RAMPAO.

Les résultats des travaux contribueront sans doute à la finalité du PPAMP qui est d’outiller les gestionnaires d’AMP et les acteurs de la pêche artisanale pour la gestion durable des stocks et des sites critiques pour les petits pélagiques.

L’atelier aura lieu les 15 et 16 mai 2019 à l’hôtel Coco Beach de Mbour sous la coordination du Bureau des CLPA.
Pour toute information, contacter :

  • Saïdou Kandé, Bureau des CLPA, DPM, tél. + 221 77 641 94 61
  • Ndiaga Cissé, Réseau National des CLPA, tél. + 221 76 572 20 43
  • Dr Jean Henri Bienvenue Sène, Coordinateur Technique de Projets, RAMPAO, tél. + 221 77 897 59 13

Sur la même rubrique

Suivez-nous sur Twitter

Copyright 2015 © RAMPAO - Tous droits réservés