Accueil FIBA MAVA, deux organisations soucieuses de s’adapter aux évolutions du contexte ouest-africain pour accroître leur impact, célèbrent leur fusion dans la réflexion !
  • Partagez :
FIBA MAVA, deux organisations soucieuses de s’adapter aux évolutions du contexte ouest-africain pour accroître leur impact, célèbrent leur fusion dans la réflexion ! 18/03/2015

Afin de célébrer dans la joie et la réflexion, les acquis et réussites de la FIBA et présenter le nouveau programme Afrique del’Ouest de la MAVA, l’équipe de la MAVA organise une série d’évènements la semaine du 23 mars à Dakar au Sénégal et à Nouakchott en Mauritanie.

Comme vous en avez été informés depuis plusieurs mois, les fondations FIBA et MAVA ont décidé de fusionner, afin d’unir leurs forces et accroitre leur impact en faveur de la conservation de la biodiversité en Afrique de l’Ouest.

Cette fusion étant devenue effective depuis janvier 2015, la MAVA souhaite marquer et commémorer cet événement de manière adéquate, avec les amis et partenaires.

La FIBA et la MAVA avaient des approches très similaires. Elles partageaient les mêmes valeurs (qui sont d’ailleurs celles de la famille Hoffmann) et la même vision pour la côte ouest-africaine, et s’appuyaient l’une sur l’autre pour accomplir leur mission. André Hoffmann était le président des deux fondations.

Cette fusion est l’aboutissement d’un processus naturel entre deux organisations soucieuses de s’adapter aux évolutions du contexte ouest-africain pour accroître leur impact. En combinant l’envergure financière de la MAVA, sa crédibilité et son pouvoir de mobilisation avec l’expertise pointue de la FIBA, sa connaissance fine de la conservation sur le terrain et sa réputation méritée, l’équipe intégrée peut bâtir sur les succès antérieurs et déployer tous ses efforts pour des résultats sur le terrain.

Même en conservant un budget global similaire dans la région, les gains d’efficience résultant de la fusion nous permettent d’allouer des sommes plus importantes pour la conservation. Nos activités d’accompagnement des petites organisations, lesquelles arrivent souvent à magnifier l’impact de petits financements au travers d’interventions ciblées, sont renforcées bien au-delà de que ce que la MAVA ou la FIBA arrivaient à gérer de manière individuelle par le passé.

Notre réussite pourra se mesurer par notre capacité à : réduire les menaces principales sur la biodiversité, renforcer lescommunautés locales, les ONGs et institutions de la région, édifier un réseau dynamique d’acteurs de la conservation, renforcer les conditions cadres juridiques et politiques de la région, contribuer à l’établissement et à la gestion efficace d’aires marines protégées, ainsi qu’à garantir la durabilité de nos sites prioritaires sur le long terme.

http://fr.mava-foundation.org/nos-programmes/afrique-de-louest/fusion-mavafiba/

Sur la même rubrique

Suivez-nous sur Twitter

Copyright 2015 © RAMPAO - Tous droits réservés