Accueil Parc National de la Langue de Barbarie
  • Partagez :
Parc National de la Langue de Barbarie

Caractéristiques générales
Créé en 1976 sur 2000 ha et situé à une vingtaine de kilomètres au sud de la ville de Saint-Louis, le Parc National de la Langue de Barbarie (PNLB) est constitué d’une flèche sableuse et d’une partie maritime. Situé entre le fleuve Sénégal et la mer, le PNLB présente d’une part des dunes de sable fixées par des filaos du côté de la mer dont la plage constitue une zone de ponte de tortues marines et d’autre part un îlot aux oiseaux dont le diamètre varie entre 100 et 200 mètres. Le parc est également un des noyaux de la Réserve de Biosphère Transfrontière du bas delta du fleuve Sénégal entre la République Islamique de Mauritanie et le Sénégal.

Objectifs de création
Conservation de la biodiversité du bas delta du Fleuve Sénégal, protection de la zone de nidification des tortues marines et promotion de la recherche scientifique et du tourisme.

Habitats et écosystèmes représentatifs
Vu son emplacement entre le fleuve et l’océan, le PNLB se compose en plus du milieu marin, de lagune, de cordons dunaires et de plages de sable.

Principales Espèces
Le parc constitue un réceptacle de populations nicheuses d’oiseaux coloniaux et d’espèces hivernantes. Des tortues marines viennent pondre au niveau de la plage du côté de la mer.

Valeurs culturelles et activités économiques
Le parc compte un certain nombre de sites historiques, notamment le phare de pilotage, le quartier balacos et le canon colonial de surveillance de l’embouchure. En plus du tourisme, les populations qui vivent au niveau des dix villages qui entourent l’aire protégée s’adonnent à l’élevage, à l’extraction du sel, à la pêche et au maraîchage.

Suivez-nous sur Twitter

Copyright 2015 © RAMPAO - Tous droits réservés