Accueil Reserve de la Zone Humide de Bao Bolong
  • Partagez :
Reserve de la Zone Humide de Bao Bolong

Caractéristiques générales

La réserve de la zone humide de Bao Bolong en Gambie a été créée en 1996 sur 22 000 ha et est inscrite depuis 1996 sur la liste des zones humides d’importance internationale de la Convention de Ramsar. Constituée de six principaux bolons, elle se situe sur la rive gauche du fleuve Gambie et tire son nom de la rivière Bao Bolong qui est un affluent de ce fleuve.

Objectifs de création
Conservation de la biodiversité marine et côtière avec l’implication et le renforcement des capacités des communautés locales et la promotion d’activités alternatives génératrices de revenus.



Habitats et écosystèmes représentatifs

La réserve de la zone humide de Bao Bolong renferme une diversité d’habitats ; trois principaux écosystèmes y sont représentés : les mangroves, les vasières et la savane. Les mangroves représentent un important site de reproduction pour de nombreuses espèces de poissons.


Principales Espèces
Le site est bien contigu à une autre aire protégée, le parc de Kiang, situé sur la rive opposée du fleuve Gambie : Cette zone est fréquentée par de nombreuses espèces de mammifères en particulier les hippopotames Hippopotamus amphibious, les lamantins Trichechus senegalensis, les loutres à joues blanches Aonyx capensis et le Sitatunga Tragelaphus spekii. Deux espèces de crocodiles fréquentent aussi la réserve : le crocodile du Nil (Crocodylus niloticus) et le crocodile nain Osteolaemus t. tetraspis. Par ailleurs, Bao Bolon compte 268 espèces d’oiseaux.


Valeurs culturelles et activités économiques

La réserve de Bao Bolong abrite des sanctuaires secrets et des sites d’importance culturelle, notamment dans le cadre des rites d’initiation. Les principales activités économiques sont la culture du riz, la pêche, l’exploitation de la paille, l’horticulture et l’écotourisme.

Suivez-nous sur Twitter

Copyright 2015 © RAMPAO - Tous droits réservés